Aller au contenu

Les pilotes Suzuki sont impatients d'être à suzuka !

L’édition 2024 des 8 Heures de Suzuka approche, le Yoshimura SERT Motul et le Team Suzuki CN Challenge arrivent avec plein de motivation à l’occasion de la troisième manche de la saison FIM EWC, au Japon.

Yoshimura SERT Motul, Suzuka Test

Gregg Black :

“Nous avons eu de la chance avec les conditions lors des tests de Suzuka où nous avons eu deux jours pour tester la moto afin d’obtenir les meilleurs réglages possibles pour la course. Tout s’est bien passé. Nous étions rapides à la fois dans des températures fraîches et chaudes. J’ai ensuite chuté, ce qui m’a beaucoup déçu. J’étais en train de faire un tour de piste avec des pneus Bridgestone rodés et dans le deuxième virage, l’arrière m’a éjecté. Outre la blessure, j’ai été très contrarié de chuter dans ces conditions.

J’ai eu trois fractures et une luxation du poignet gauche. J’ai subi deux opérations au Japon. J’ai vu un chirurgien à mon retour en France, et il m’a dit que les Japonais avaient fait du très bon travail !

Il me reste maintenant cinq semaines avant de pouvoir retirer les broches, puis quelques semaines de rééducation. Il y a environ trois mois entre l’opération et le Bol d’Or.  Je suis certain que je serai de retour au Castellet !”

Dan Linfoot :

“C’était tellement bien de retourner à Suzuka pour les tests en juin, peu après Spa. En 2023, j’ai participé à la course à deux avec l’AutoRace Ube Racing Team et j’ai terminé quatrième au classement général.

Les tests étaient importants pour l’équipe, et j’ai amélioré mon meilleur tour d’une seconde. L’objectif principal était d’obtenir de meilleurs réglages et de rendre le rythme de course aussi régulier que possible. Je suis vraiment déçu d’avoir perdu Gregg en cours de route et j’espère qu’il sera de retour et prêt pour la course dès qu’il sera suffisamment fort. J’ai été malade la nuit du premier jour et j’ai manqué une séance, mais nous avons terminé les essais en bonne position et proches de ce que nous devons être.

En ce qui concerne la course de Suzuka, je suis confiant et je pense que je peux réaliser les performances nécessaires. Les sensations avec la moto sont bonnes. L’inconnue à ce stade est la stratégie des pilotes. Est-ce que nous seront seulement deux ? Cocoro et moi ? Ou y aura-t-il un troisième pilote ? Quoi qu’il en soit, je suis prêt pour la course et je suis sûr que Cocoro l’est aussi !”

Cocoro Atsumi :

“Dès le premier tour de piste lors des essais à Suzuka, je me suis senti bien. Nous avons travaillé dur et nous nous sommes améliorés dans l’ensemble. Ce sera ma première course avec le Yoshimura SERT Motul, j’ai donc passé du temps à étudier les règles de l’équipe et à essayer de m’immerger dans la vie de l’équipe.

Je suis confiant pour les tours de course. Pendant la semaine de course, la saison des pluies sera terminée, et les conditions seront encore plus chaudes et humides, ce qui rendra la course très difficile, donc je pense qu’il sera important d’adapter la machine et les pilotes à ces conditions.

J’ai enregistré mon meilleur temps en été. Je suis encore à 0,7 seconde de mon meilleur temps actuel, mais étant donné que le carburant est limité pour les courses d’endurance, je ne pense pas que ce soit mauvais.

En tant qu’équipe, nous avons essayé plusieurs réglages et nous avons pu déterminer ceux qui nous convenaient le mieux et ceux qui ne nous convenaient pas, donc je pense que nous serons en mesure de trouver le meilleur réglage pendant la semaine de course. Les pneus pour le Japon sont plus durs que ceux pour l’Europe, mais je les connais bien car je les ai utilisés dans le championnat japonais.

Je suis très triste pour Gregg, car j’avais hâte de courir avec lui en tant que coéquipier. Sa blessure est vraiment regrettable. Nous ne savons pas encore quelle sera notre stratégie pour Suzuka. Cependant, si nous devons aborder Suzuka à deux, ce qui est plus exigeant physiquement que de courir à trois, je pense que Dan et moi ferons bien équipe. Nous avons tous deux participé aux 8 Heures de Suzuka l’année dernière, nous sommes donc bien préparés.

Enfin, Suzuka est mon circuit préféré. J’y roule depuis plus de 15 ans. C’est aussi un endroit qui me rappelle beaucoup de souvenirs, car j’y vais avec ma famille pour assister à des courses depuis mon enfance.”

Etienne Masson :

“Avant de partir à Suzuka pour les essais, j’ai appris que j’avais été choisi par Suzuki pour faire partie du Team Suzuki CN Challenge à Suzuka. C’est un grand honneur. Nous serons dans une classe expérimentale en raison du biocarburant, donc nous ne prendrons pas de points au championnat.

Les essais à Suzuka ont été très bons pour nous. J’ai eu le temps de découvrir la moto et l’équipe, et je me suis senti à l’aise. La moto est un peu différente, surtout au niveau de la puissance et des pneus. Nous devons gérer la durée de vie des pneus et l’équipe essaie de trouver un moyen d’augmenter leur longévité. J’ai trouvé l’équipe dont beaucoup ont une grande expérience du MotoGP avec l’ancienne équipe de course/essai de Suzuki, très productive et à l’écoute de nos commentaires après chaque run. Je suis impatient de piloter cette moto et de travailler avec l’équipe. J’espère que nous pourrons obtenir le meilleur résultat possible.

Lorsque j’ai vu Gregg chuter, je me suis senti très mal car il est comme un frère pour moi. J’ai pleinement confiance dans les deux équipes et je suis sûr qu’elles prendront les meilleures décisions.”

Rendez-vous le 21 juillet pour les 8 Heures de Suzuka !

PARTAGEZ CET ARTICLE

Ces articles sont susceptibles de vous intéresser

Fouillez
Trouvez
Avec les
Mots-clés

Envie
d’essayer
une Suzuki ?

Soyez
les premiers
informés
de nos actus !